tarte-pruneaux-2

LA TARTE AUX PRUNEAUX


tarte-pruneaux-9

La fameuse Tarte aux Pruneaux de l'Île d'Yeu.

Tarte de 25 cm : 5,50

Tarte de 40 cm : 7,50

Tarte de 45 cm : 9,50

La part : 1,60

Elles seront disponibles dans nos points de vente aux horaires du Marché de Port-Joinville et d'ouverture de la Boutique de St-Sauveur.

tarte-pruneaux-7

UNE HISTOIRE DE VOYAGE

Nul n’est censé repartir de l'Île d’Yeu sans avoir goûté la traditionnelle Tarte aux Pruneaux, dessert incontournable préparé dans la plus pure tradition islaise. Il ne pousse  certes pas de pruneaux sur ce petit caillou perdu au milieu de l’Atlantique le long de la côte vendéenne, et pourtant l’histoire de la Tarte aux Pruneaux est directement liée à l’histoire maritime de l’Île d’Yeu.

Cette histoire remonte au XVIIe siècle par la tradition, dite “du cabotage” où les marins de l’Île d’Yeu, naviguant le long des côtes de l’Atlantique et transportant notamment du vin de Bordeaux rapportaient aussi dans leurs cales de bateaux des produits rares tels que les pruneaux, de  la cannelle et du rhum. Les marins transportaient de grosses quantités de pruneaux séchés, achetés lors de leurs escales dans les ports pour leur propre consommation lors du voyage retour pour leur valeur énergétique et leur bonne conservation dans le temps. Une fois arrivés sur l’Île les cuisinières agrémentaient leur plat du reste de ces denrées atypiques inventant ainsi des nouvelles recettes et ouvrant les portes des saveurs des papilles vers des horizons plus lointains.

La découverte de nouvelles terres, les Amériques et la route des épices passaient aussi par des grands ports de l’époque comme la Rochelle, Nantes et Lorient. Les marins de l’Île d’Yeu y ramenaient des produits tout à fait exotiques et rares comme du safran, du curry et la fameuse cannelle; des aromates comme la vanille et la fleur d’oranger ainsi que l’incontournable rhum des Antilles. La tarte devenue une véritable institution gastronomique sur cette Île, se déguste en famille le dimanche mais traditionnellement demeure avant tout la tarte des noces. Elle est offerte en dessert à l’occasion des mariages islais.

Pas de repas sans cette tarte confectionnée de façon ancestrale par des générations de femmes et tournée aujourd’hui avec amour et doigté  par la Pâtisserie Mousnier